Dernières Chroniques



dimanche 21 août 2016

Chroniques des Enchanteurs T1: 16 Lunes


Auteurs: Kami GARCIA / Margaret STOHL
Éditeur: Black Moon
640 pages
Paru le 12.10.2011
8€90
Fantastique
A partir de 11 ans
 
Résumé
 
J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où,
malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver.
Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os
au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse.
Si j'avais su qu'en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction...
J'étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d'avance.


Originalité: 4,5 /5.
Qualité de l'écriture: 4,5 /5.
Psychologie des personnages: 4 /5.
Immersion dans le récit: 4 /5.

Mon avis

J'avais vu le film il y a quelques années et il ne m'avait pas laissé de souvenir impérissable. Je voulais tout de même lire le roman qui figurait dans ma PAL depuis un moment. Je dois avouer que j'ai passé un bon moment de lecture. Pour autant, il ne me restera pas à l'esprit longtemps non plus...

L'écriture du roman est agréable à lire, du début à la fin. Par contre, le rythme est assez lent, à cause de la construction méticuleuse des personnages et des liens qui les unissent. Cela ne m'a pas posé de problème, au contraire. Cependant, comme dans tout roman YA qui traite d'une histoire d'amour, le héro a instantanément un faible pour le beau ou la belle gosse mystérieuse du récit. Si Lena était plus réticente à l'idée de fricoter avec Ethan, celui-ci était déjà complètement charmé dès les premières pages et aurait fait n'importe quoi pour elle. 

Ethan est un jeune homme hyper têtu, surtout lorsqu'il s'agit de Lena et de la protéger. Il désobéit pour la première fois de sa vie pour la rejoindre. Il fait preuve d'un dévouement sans faille pour l'aider à surmonter les moqueries incessantes de leurs camarades de classe. Je l'ai trouvé un peu trop lisse, sans réelle force de caractère si ce n'est de vouloir à tout prix être avec sa nana favorite et par conséquent, de braver les interdits sans se soucier des conséquences. Rebelle par amour, c'est passionnant pour les deux tourtereaux mais ennuyeux pour le lecteur.

Lena est plus intéressante: discrète, mystérieuse et un peu paumée. Elle ne sait pas encore qui elle est. Ses pouvoirs fluctuent en fonction des ses émotions. Elle représente davantage la métaphore de l'adolescent qui essaye de trouver sa place qu'Ethan. J'ai éprouvé de la compassion pour elle. Tantôt réservée et distante, tantôt laissant entrapercevoir une jeune femme passionnée, douce et sensible, Lena est sans conteste le personnage principal du roman, en dépit de la narration du point de vue d'Ethan.

Les personnages secondaires sont aussi très bien construits. J'ai adoré Macon, l'oncle toujours impeccable et snob mais au grand cœur; Amma, la mère de substitution au tempérament de feu et aux croyances vaudou. Si j'ai bien aimé la mythologie des Enchanteurs, l'éternelle lutte entre le Bien et le Mal est clichée, tout comme les "méchants" de l'histoire.

16 Lunes est un long roman (650 pages quand même) qui se lit facilement. Pour autant, je ne suis pas non plus extatique à son sujet. Une bonne lecture mais sans plus.

Note globale: 6,5 /10.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...