Dernières Chroniques



vendredi 27 mai 2016

Forget Tomorrow


Auteur: Pintip DUNN
Editeur: Lumen
430 pages
Paru le 21.01.2016
15€
Dystopie / Romance
A partir de 12 ans

Résumé

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe,
attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur,
qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir.
Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan…
Ou, dans le cas de Callie, tueuse.

Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée…
qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités,
car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche !
Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes–
une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi.
Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant,
de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher
une série d’événements capables d’altérer son destin.

Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ?
Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante,
dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur
de la plus grande des menaces : elle-même…



Originalité: 2 /5.
Qualité de l'écriture: 2,5 /5.
Psychologie des personnages: 2,5 /5.
Immersion dans le récit: 3 /5.

Mon avis

Je suis hyper déçue par ma lecture. J'en avais lu tellement de bien sur les blogs que naturellement, j'avais eu envie de me le procurer. L'impression finale est que cet ouvrage est une arnaque.
Enfin, étant donné les nombreuses critiques élogieuses, je rappelle donc qu'il s'agit là simplement de mon ressenti personnel.

Dès les premières pages, en fait, je me suis dis que ça n'allait pas le faire. L'écriture est bien trop simple et le ton beaucoup trop jeunesse pour me plaire. En effet, rien que les pensées retranscrites de Callie me paraissent niaises. Difficile ainsi de s'attacher à un personnage que l'on juge agaçant, immature ou encore trop superficiel.
Je savais qu'il s'agissait de Y-A, mais le résumé et les critiques promettaient quelque chose de palpitant, avec des rebondissements et des révélations à couper le souffle. C'est à peine si mon petit cœur a palpité.

L'intrigue n'est pas sans rappeler Divergente: un examen qui est supposé déterminer sa place dans la société; malheureusement, le résultat n'est pas concluant (ou dans ce cas, déviant puisqu'elle se découvre être une future criminelle); elle tente donc de lutter contre le Destin et de changer sa condition. Sans parler du mot "divergent" qui est ici clairement parallèle à "dominant". Même la chef du gouvernement, Dresden, m'a fait penser à Jeanine. Par ailleurs, il est aussi fait mention à la fin d'une purification à venir, identique à l'intrigue du tome 3 de Divergente. Bref, trop d'éléments similaires entre ces deux sagas pour me tenir en haleine.

Je n'ai pas trouvé les péripéties très creusées, le tout m'a paru trop léger et simple, tout comme la romance. J'ai aussi bien rigolé avec, entre autres, cette métaphore: alors que les doigts de Callie et Logan s'entrelacent, cette image lui évoque- attention -une brioche tressée... WTF?!
Je pensais que, grâce au fait qu'ils se connaissaient auparavant, leur histoire serait plus crédible, mais ça n'a pas été le cas. Si elle n'est pas réfutable pour autant, elle ne m'a pas transportée. 

Pour en finir, je n'ai rien ressenti du tout. Forget Tomorrow est un roman dont je ne lirai pas la suite. Trop insipide, trop déjà-vu et pas assez étoffé à mon goût.

Note globale: 4 /10.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...