Dernières Chroniques



samedi 9 janvier 2016

Divergente T3


Auteur: Veronica ROTH
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 464
Date de parution: 2014
Prix: 16€90
Genre littéraire: Dystopie
Tranche d'âge visée: à partir de 14 ans

Résumé

Différente. Déterminée. Dangereuse.
Le règne des factions a laissé place à une nouvelle dictature. Tris et ses amis refusent de s'y soumettre.
Ils doivent s'enfuir. Mais que trouveront-ils au-delà de la clôture ?
Et si tout n'était que mensonge ?



Originalité: 3 /5.
Qualité de l'écriture: 4 /5.
Psychologie des personnages: 3,5 /5.
Immersion dans le récit: 3,5 /5.

Mon avis

Globalement, j'ai été déçue par ce dernier tome. Si au début, j'ai ressenti une certaine excitation du fait de retrouver nos héros et l'univers de la saga, j'ai vite déchanté.

J'ai trouvé l'intrigue ennuyeuse et redondante par rapports aux tomes précédents. Il est toujours question de Tris qui se sacrifie pour sauver ce en quoi elle croit. Bien sûr, c'est très vertueux mais la toile de fond reste donc la même, seuls les enjeux changent. Ajoutez à cela les doutes que Tris et Tobias éprouvent au sujet de leur relation et qui sont, sans surprise, balayés d'un baiser réconciliateur...blasant.

Les dialogues, le peu qu'il y en a, sont creux. Je me demande vraiment comment ils vont réaliser la transposition en film étant donné le peu de matière qu'il y a à travailler. Il y a quelques explosions par ci par là, avec des blessés et des morts pour la touche d'émotions et surtout, pour justifier les actions héroïques des personnages. Là encore, ça me rappelle quelque chose.

Le nouveau combat à mener n'est pas franchement palpitant. Les explications restent sommaires et les nouveaux alliés et ennemis sont survolés. Ce tome m'a paru superflu, comme si il fallait l'écrire pour résoudre le problème lié à la révolution menée par les sans-faction.

Reste la fin, qui remonte le niveau. Émouvante, c'est à mon sens la plus logique qui soit puisque Tris reste fidèle à elle-même.

Malgré la double narration entre cette dernière et Tobias, je ne suis pas convaincue par la voix intérieure du jeune homme. Je ne pense donc pas lire le roman qui lui est consacré.

Note globale: 6 /10.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...