Dernières Chroniques



lundi 25 janvier 2016

Les Cavaliers de l'Apocalypse T1: Guerre


Auteur: Larissa IONE
Éditeur: Milady
Nombre de pages: 480
Date de parution: 11.07.2014
Prix: 8€20
Genre littéraire: Bit-Lit
Tranche d'âge visée: à partir de 16 ans

Résumé

La fin des temps approche. Les cavaliers de l’apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’enfer sur terre.

Ares, destiné à devenir Guerre, craint peu de choses.
Fin stratège et redoutable guerrier, il a participé à toutes les grandes batailles de l’Histoire et
les émotions n’ont aucune prise sur lui. Pourtant une femme va tout changer.
Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu’elle ne comprend pas et
auquel elle ne peut survivre, se retrouve porteuse de la marque qui fera d’Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle,
Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d’une mort certaine,
ou accepter d’être le héraut d’Armageddon.


Originalité: 3 /5.
Qualité de l'écriture: 2 /5.
Psychologie des personnages: 2 /5.
Immersion dans le récit: 3 /5.

Mon avis

J'ai eu du mal à m'imprégner de l'histoire tant le style de l'auteure me dérangeait. L'intrigue met également du temps à démarrer.

Les personnages ne sont pas très étoffés et ne semblent pouvoir contenir leurs lubricité. Cara se pose là en fausse ingénue vulnérable, qui est en fait franchement chaude et habitée par un grand pouvoir. Arès est lui aussi intenable mais en un sens, c'est un peu plus crédible en ce qui le concerne, lui, Dieu de la Guerre. Il est impulsif et autoritaire.
Honnêtement, il ne s'agit pas là d'une romance, mais d'une histoire érotique. Alors oui, cela correspond bien au genre et agrémente le récit de passages épicés, mais parfois, c'était un peu too much.

Les péripéties ne sont pas extraordinaires mais la multitude de personnages, ainsi que la mythologie créée relèvent le niveau. J'ai bien aimé découvrir les différents camps qui se livrent cette guerre ancestrale (anges, démons, Aegis, Cavaliers, Chiens de l'Enfer, etc.). Les origines des capacités de Cara sont également très mystérieuses.
Le conflit qui fait rage entre les Cavaliers met pas mal de temps à se résoudre et il faudra plusieurs affrontements avant que les pièces du puzzle ne s'emboîtent et accordent au lecteur un dénouement satisfaisant.

Je ne pense pas acheter la suite, toutefois, si je trouve le roman en bibliothèque, pourquoi pas.

Note globale: 6,5 /10.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...