Dernières Chroniques



jeudi 19 novembre 2015

Akame Ga Kill


Le gouvernement est pourri jusqu'à la moelle. Et pour cause, l'empereur n'est qu'un enfant, une marionnette dansant dans les mains avides de pouvoir du Premier Ministre. Lui et tous les nobles du royaume laissent libre cours à leur perversité décadente.
Mais un groupe de rebelles surentrainés s'oppose à ce régime: les Night Raids.

Tatsumi est jeune et naïf. Il quitte son village accompagné de deux amis d'enfance et ce, dans le but de gagner la capitale, intégrer l'armée et récolter suffisamment d'argent pour aider son village.
Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu.
Séparé de ses amis suite à un combat contre un monstre, il arrive seul à la capitale, se fait recaler par le recruteur et comble de malchance, voler tout son argent par une séduisante jeune femme.
Il s'apprête à dormir dehors lorsqu'une âme charitable, faisant visiblement partie de l'aristocratie, lui offre l'hospitalité. En pleine nuit, le manoir est attaqué par le Night Raid.
Ne connaissant pas ses assaillants et se sentant redevable envers  la famille qui l'a accueilli, Tatsumi tente les défendre du mieux qu'il peut et résiste ainsi aux assauts de la jeune épéiste aux longs cheveux noirs.
Mais lorsque celle-ci déclare que la famille pourtant si bienveillante avait l'intention de le séquestrer et de le torturer, Tatsumi n'en croit rien. Jusqu'à ce qu'il découvre l'horrible vérité.
Situé à l'abri des regards, le hangar regorge de corps sans vie et mutilés, suspendus ou emprisonnés.
Les deux amis de Tatsumi en font partie. Ivre de rage, il assiste, impuissant, à leur dernier souffle.
C'est ainsi que le jeune homme va alors entrer en formation au sein du Night Raid. Il se fait la promesse d'anéantir le Premier Ministre et ses collaborateurs coûte que coûte.

 
Akame Ga Kill n'est pas seulement l'histoire de Tatsumi. C'est l'histoire du Night Raid: de chaque protagoniste et de leurs différentes missions.
 
Chaque épisode mélange avec brio l'exploration de la personnalité et du passé des personnages à des combats toujours plus originaux et excitants.
Car oui, il existe une unité d'élite de force égale qui s'oppose au Night Raid: les Jaegers.
 
Ajoutez à cela le fait qu'il existe des armes impériales. Des armes anciennes qui choisissent leurs détenteurs et leurs octroient un pouvoir unique.
Le sabre d'Akame, nommé Murasame, empoisonne à mort quiconque subit ne serait-ce qu'une éraflure.
Le pistolet de Mine gagne en puissance lorsque sa propriétaire se sent acculée.
L'armure de Bulat est également prodigieuse puisqu'elle lui offre puissance et vitesse.
Etc.
 
L'animé est donc un concentré d'action, d'humour et d'émotions en tout genre. L'amitié est un thème fort. La loyauté également. J'ai aimé le fait que tous les personnages aient une raison de perpétrer leurs actes, qu'ils soient bons ou mauvais. Raison pour laquelle les incursions dans le camp adverse étaient également très riches et intéressantes.
 
Les retournements de situations sont nombreux, que ce soit par l'apport de nouveaux personnages et par conséquent, de nouvelles stratégies, nouveaux pouvoirs, ou par la mort d'autres.
Nul n'est assuré de survivre et c'est d'ailleurs ce qui donne tant de profondeur à cet animé, ce qui procure tant d'émotions. Ce n'est pas le monde des bisounours.
 
Tous les personnages ont une identité bien définie. L'on se sent proches d'eux, avec une affection particulière pour certains en fonction des affinités. Alors qu'ils donnent l'image d'être surpuissants, ils en viennent tous, à un moment ou à un autre, à montrer une faiblesse, une fissure qui les humanise. Encore un point qui m'a touché, qui a su m'émouvoir.
 
Quant à la fin, elle est tragiquement belle, douloureusement magnifique.
J'ai plus qu'adoré cet animé, qui m'a fait vibrer du début à la fin, avec des combats épiques et un groupe d'amis soudés.

Je n'ai rien à redire sur la qualité des dessins. Les personnages sont tous hyper stylés, avec des tenues certes, improbables dans notre monde à nous, mais on s'en fiche. Là, ça envoie du lourd, tout comme les scènes de combat.
Le tout est vraiment très harmonieux. Le Premier Ministre a une sale gueule, donc c'est bien raccord avec le personnage. Non vraiment, tout est parfait.

 
Note globale: 10 / 10.
 
 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...