Dernières Chroniques



lundi 19 octobre 2015

Eragon


Auteur: Christopher PAOLINI
Editeur:
Bayard Jeunesse
Nombre de pages:
Date de parution: 21.10.2004
Prix: 19€90
Genre littéraire: Fantasy
Tranche d'âge visée: à partir de 14 ans
 

Résumé
 
Voilà bien longtemps que le mal règne dans l'Empire de l'Alagaësia...
Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue,
étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement
avec son oncle et son cousin. Il n'imagine pas alors qu'il s'agit d'une œuf, et qu'un dragon,
porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va en éclore...
Très vite, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens,
il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia.
Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter,
avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont
la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.
Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains !

 
 
Originalité: 4 /5.
Qualité de l'écriture: 4 /5.
Psychologie des personnages: 2,5 /5.
Immersion dans le récit: 4,5 /5.
 
Mon avis
 
Cela fait des années que j'entends parler de ce roman sans jamais franchir le cap. Après l'avoir repéré à la médiathèque, je fonce.
 
Je n'ai pas été déçue mais je n'ai pas été transcendée non plus. Je pense que le livre correspond à ce à quoi je m'attendais: une histoire fantasy intéressante, mais avec tout de même quelques défauts.
 
L'univers en lui-même est très bien détaillé et imagé. Je suis sidérée par la qualité de l'écriture compte tenu de l'âge de l'auteur lors de la rédaction (15 ans).
 
Eragon est un jeune garçon au caractère bien trempé et à la détermination sans égale. D'ailleurs, on en vient à ce qui m'a un peu fâché: je l'ai trouvé à de nombreuses reprises très entêté ou faisant preuve de mauvaise foi. Cela n'a pas forcément décrédibilisé le roman, c'est simplement que je n'ai pas éprouvé de sympathie pour le gaillard. Il était un peu trop orgueilleux à mon goût.
 
Brom, son précepteur, m'a fait penser à Gandalf. (En fait, de nombreux points m'ont rappelé la saga du Seigneur des Anneaux.) Il fait figure de sage qui va former Eragon à la magie et à l'épée. Il n'est pas en reste lui non plus, avec une personnalité posée mais impitoyable et non dénuée d'ironie.
 
Les péripéties sont intéressantes, bien que non exaltantes. Je n'ai pas retenu mon souffle ou éprouvé beaucoup d'émotions, malheureusement. La narration à la troisième personne y est certainement pour quelque chose. Ce qui attise la curiosité du lecteur est incontestablement la présence de Saphira, la dragonne, et la relation qui la lie avec Eragon.
 
J'ai hâte de découvrir les réponses aux questions que l'on se pose dans ce premier tome. J'espère que l'écriture aura prit un peu de maturité dans le prochain et que les émotions seront au rendez-vous, ainsi que les retournements de situation.
 
Note globale: 7,5 /10.
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...