Dernières Chroniques



lundi 19 octobre 2015

Les Mensonges de Locke Lamora


Auteur: Scott LYNCH
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 552
Date de parution: 22.01.2014
Prix: 25€
Genre littéraire: Fantasy
Tranche d'âge visée: à partir de 16 ans
 

Résumé
On l'appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur.
La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L'autre moitié pense qu'il n'est qu'un mythe.
Les deux moitiés n'ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l'épée,
Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches,
les pauvres n'en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande :
les Salauds Gentilshommes.
Mais voilà qu'une mystérieuse menace plane sur l'ancienne cité de Camorr.
Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier,
Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve.
Rester en vie serait déjà une victoire...
Originalité: 5 /5.
Qualité de l'écriture: 4,5 /5.
Psychologie des personnages: 5 /5.
Immersion dans le récit: 5 /5.
Mon avis
Je ne sais pas par où commencer avec ce roman qui m'a tenu éveillée jusqu'à pas d'heure! En quelques mots d'amorce: un roman qui m'a fait palpiter d'angoisse et d'excitation, à l'univers riche et éblouissant et aux personnages à la morale douteuse, qu'on ne peut s'empêcher d'aimer.
Voilà pour commencer XD.
Au début, les tournures de phrases m'ont un peu dérangées, d'autant plus que l'on est catapulté dans un univers inconnu, avec des termes désignant des choses que l'on ne connaît pas encore. C'est pourquoi les phrases à rallonge sont assez mal passées et qu'il m'a fallu un temps d'adaptation. Une fois assimilées, ça a été et j'ai enfin pu pleinement profiter du récit!
Au niveau de la narration, elle est à la troisième personne du singulier et change de point de vue du personnage régulièrement.
Les chapitres alternent entre flash-back et présent, permettant au fur et à mesure de dévoiler le passé de Locke, apportant un éclairage et des anecdotes bienvenues.
La première partie du roman constitue la mise en place, qui m'a paru un peu longue. La suite vaut largement le détour.
Le récit commence donc par relater un pan de son enfance au sein d'une guilde de voleurs composée d'orphelins. Très très vite et avec un amusement que l'on a du mal à dissimuler, l'on comprend que le gosse est doué. Tellement doué qu'il provoque des ennuis à son boss dès le premier soir. Celui-ci se voit contraint de le refourguer à un prêtre, en espérant que l'enfant s'assagisse au contact du culte religieux.


Mais les apparences sont parfois trompeuses... Alors que l'on pensait Locke voué à une vie de moine, la supercherie sur laquelle repose le récit tout entier est révélée: le prêtre est un escroc, qui se fait passer pour un aveugle lors de la quête. Une fois les portes du temple closes, il forme en secret deux autres enfants à l'art de la duperie. Locke va intégrer cette curieuse bande et passer de pickpocket à arnaqueur de gros sous au fil des ans.
Voilà le postulat de départ. Je trouve que le résumé de la quatrième de couverture ne fait pas honneur au roman car l'intrigue est extrêmement complexe et riche. Il est ardu d'en dévoiler plus mais je ne peux que vous conseiller de lire ce roman et ses deux suites, qui s'annoncent aussi explosives que le premier.
J'ai adoré Locke. Débrouillard, il n'est pas aussi intelligent que son acolyte Jean, mais c'est le leader de la bande. C'est de lui que proviennent toutes les idées de coups montés. Il anticipe et manipule à merveille, il se déguise et imite n'importe qui. Il a du culot, du panache. Le larcin, c'est ce pour quoi il est né.

Jean, c'est l'intellectuel doublé du gars intimidant, de par sa stature et ses coups de poings ravageurs. Il est également fin bretteur et se sacrifierai volontiers pour sauver son ami.
Calo et Galdo sont les jumeaux que Locke rejoint au temple. Ils représentent les deux faces d'une pièce. Malins et à l'esprit vif, ils sont comme des anguilles à se faufiler partout.
Moucheron fait aussi parti de la bande. Comme son nom l'indique, il n'est encore qu'un enfant, mais pas le moins téméraire du groupe! Il est très prometteur et n'hésite pas envoyer balader ses aînés, ce qui nous vaut des traits d'humour délicieux.
Je ne veux pas m'attarder sur l'histoire car ce serait gâcher votre lecture que de l'évoquer plus encore. Lancez-vous dans ce chef-d'œuvre qui mêle magie et cruauté, tromperies et amitié, action et humour. Cocktail détonnant.
Note globale: 9,5 /10.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...