Dernières Chroniques



dimanche 19 juillet 2015

Red Rising T1


Auteur: Pierce BROWN
Éditeur: Hachette
Nombre de pages: 480
Date de parution: 17/06/2015
Prix: 18€
Genre littéraire: Science-Fiction
Tranche d'âge visée: à partir de 16 ans (certains passages sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes)
 
 
Résumé
 
« J'aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m'ont jeté dans la guerre. »
 
Darrow n'est pas un héros. Tout ce qu'il souhaite, c'est vivre heureux avec l'amour de sa vie.
Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé :
sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu'à son reflet dans le miroir.
Darrow n'a plus d'autre choix que de devenir comme ceux qui l'écrasent. Pour mieux les détruire.
Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l'élite des Ors,
dans un terrain d'entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles :
tuer ou être tué, dominer ou être dominé.
 
 
Originalité: 5 /5.
Qualité de l'écriture: 5 /5.
Psychologie des personnages: 5 /5.
Immersion dans le récit: 5 /5.
 
Mon avis
 
Une claque. Red Rising est une claque! Que ce soit au niveau de l'écriture, de l'histoire et de son contexte, des personnages ou des péripéties...l'œuvre est magistrale!
 
La plume de l'auteur est sans ambages: j'adore cette façon crue de s'exprimer des protagonistes...c'est réaliste compte tenu du milieu dans lequel Darrow évolue: la mine, soit le plus bas niveau de l'échelle de la société. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant! Une prouesse, lorsque l'on connait la teneur principale du récit...
 
Je m'explique: Red Rising se divise en quatre parties: (attention, je dévoile certains évènements de la trame pour mieux vous parler de l'histoire au global)
 
 - 1ère partie: l'auteur nous présente Darrow, jeune Fossoyeur (il conduit une machine qui extrait les minerais), marié à la resplendissante Eo. Darrow se contente de son existence d'ouvrier. Sa seule source de bonheur se trouve en sa femme et il se bat ardemment afin de pouvoir lui offrir de quoi manger, de quoi la combler. C'est son leitmotiv. D'autant plus que les Ors les serinent en les encourageant: les Rouges sont les pionniers, ils préparent la planète à la colonisation en fournissant les ressources nécessaires à la terraformation. Ils ont donc un rôle déterminant et le fait de se sentir important leur est suffisant. Jusqu'à ce que la femme de Darrow transgresse une loi. Eo est alors pendue, exprimant en dernière volonté le souhait suivant: que les Rouges brisent enfin leurs chaînes.
 
 - 2ème partie: Darrow, ivre de rage, n'a plus qu'un seul but: venger la mort de bien-aimée. Il intègre un mouvement révolutionnaire et subit de nombreuses transformations physiques afin de ressembler à un Or. En effet, il va infiltrer le gouvernement.
 
 - 3ème partie: l'espion est en place. Il passe l'examen d'entrée à l'école des Ors avec succès. Commence alors les épreuves, toutes plus cruelles les unes que les autres. Des personnages nous sont introduits, des personnages déterminants pour la suite des évènements, que Darrow croisera plus tard. Si certains ont l'air détestables (orgueil et arrogance, les maîtres qualificatifs des Ors), d'autres encore envoient valser le protocole, provoquant le rire chez le lecteur. Toutefois, les personnages sont amenés à faire des choses terribles, avec des conséquences irréversibles sur le psychisme.
 
- 4ème partie: Enfin, comme le spécifie le dernier paragraphe du résumé, a lieu une grande bataille. Chaque élève est sélectionné par un Proctor, une sorte de mentor responsable d'une maison. Darrow se retrouve au cœur d'un jeu de stratégie grandeur réelle. La première maison qui arrive à asservir les six autres ressort vainqueur et leur leader, Primus.
 
Cette dernière partie prend environ la moitié du roman!
Pour ma part, cela ne m'a dérangée plus que ça, étant donnée que l'intrigue est fichtrement bien menée. Le fait que l'histoire soit racontée du point de vue de Darrow est indispensable. Cela amène lecteur à le comprendre davantage. En ce qui me concerne, j'ai accroché à sa personnalité vengeresse, aveuglé par son désir de rétribution. Par la suite, son esprit stratège est impressionnant.
 
Red Rising me fait davantage penser à la saga Trône de Fer qu'à Hunger Games, de part le ton parfois délicieusement grossier.
 
Je pourrai vous parler durant des heures des personnages mais je me contenterai d'écrire ceci: si j'aime bien Darrow, j'adore encore plus Sevro, son esprit malicieux et sauvage, légèrement je-m'en-foutiste... XD mais incroyablement loyal.
 
En bref, chaque personnage est savamment bien travaillé, avec ses qualités et ses faiblesses. Certains vont vous émouvoir et d'autres soulever du dégoût ou de la haine. Ressentir une telle palette, d'émotions, c'est tout ce que l'on recherche.
 
Au fur et à mesure du récit, on découvre encore plus de réponses sur le fonctionnement du gouvernement, sur les personnages en eux-mêmes (révélations, révélations! Elles ne sont pas révolutionnaires mais apportent un dynamisme à la lecture), etc.
 
Dans la course au pouvoir, chacun fait son possible pour dissimuler ses secrets. Mais celui qui a le plus en jeu, c'est sans nul doute Darrow, le Rouge.
 
Red rising est un cocktail détonnant d'histoire de vengeance sur fond de science-fiction. Action, trahison et humour désopilant rythment ce roman ô combien surprenant, captivant et addictif.
 
 

Note globale: 10 /10.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...