Dernières Chroniques



vendredi 24 juillet 2015

Possession



Auteur: Elana JOHNSON
Éditeur: Michel Lafon
Nombre de pages: 320
Date de parution: Poche: avril 2015
Prix: 7€
Genre littéraire: Dystopie
Tranche d'âge visée: 12-14 ans
 
Résumé
 
Violette connaît les règles : les filles ne parlent pas aux garçons, et elles doivent encore moins
imaginer les embrasser. Les Penseurs, qui régissent la Société, ont le pouvoir de lire dans l'esprit
des citoyens et de les influencer. Mais Violette refuse d'être contrôlée et ne cesse d'enfreindre les règles.
Alors qu'un soir de couvre-feu elle rend visite à Zenn, celui qu'elle aime depuis toujours,
elle est envoyée en prison.
Est-ce lié à ses soupçons quant aux étranges disparitions de son père et de sa sœur ?
Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, l'un des membres actifs de la Résistance.
Prétentieux et dangereusement charismatique, le jeune homme ne lui inspire pas confiance.
Elle va pourtant très vite comprendre qu'il peut l'aider à retrouver les siens.
Pour cela, elle devra affronter la vérité sur le monde dans lequel elle vit ...
 
 
Originalité: 1 /5.
Qualité de l'écriture: 2 /5.
Psychologie des personnages: 1 /5.
Immersion dans le récit: 1 /5.
 
Mon avis
 
Attention, quelques spoilers. Maintenant, étant donné la note que j'ai attribué au roman, ce n'est peut-être pas si grave.
 
Lecture très laborieuse. J'ai plusieurs fois eu à l'esprit d'abandonner ce roman. Mais je voulais savoir si la fin en valait la peine, si il y avait un rebondissement digne de ce nom. Et bien non.
 
Plusieurs points m'ont ainsi dérangée:
 - le style de l'auteur très brouillon et inabouti
 - les personnages clichés et leurs personnalités non élaborées
 - l'amour instantané
 - les péripéties ennuyeuses, tout comme les rebondissements.
 
L'écriture de l'auteur m'a fait frémir d'horreur à plusieurs reprises. Certains personnages ou objets sortent d'on ne sait où à de multiples passages. C'est long et lent à s'enchaîner. La Tech, nom désignant la technologie ultra avancée que détient le gouvernement, est loin d'être passionnante, et pour cause, jamais ou très mal décrite. L'on ne sait pas très bien en quoi consistent les pouvoirs de l'héroïne (elle plie la Tech à sa guise mais c'est très mal exploité) . Tout est trop abstrait!
 
Les personnages le sont également. Combien d'entre eux, même secondaires, ne sont désignés que par "le chauve" ou autre nom commun tiré d'un détail physique. Et ce, au moins pendant un bon tiers du roman. Violette, comme dans tout les romans dystopiques, refuse de se soumettre aux lois dictées par le gouvernement. Son esprit rebelle la conduit en prison où elle fait la connaissance de Jag, jeune homme quelque peu arrogant mais en réalité affectueux.
 
Ils s'aiment après la première nuit passée ensemble en cellule. Romantique et tellement crédible.
 
Pour ce qui est des péripéties, après avoir réussi à s'échapper, ils gagnent les Terres Rebelles. Et bien, rien ne s'y passe, pas une description sur cette terre promise. C'est tout pourri, ils sont même obligés de s'enfuir à nouveau en direction de la Côte, où ils sont censés échapper au grand méchant qui les colle au train. Évidemment, il les rattrape et ô surprise, c'est papounet ( que je croyais mort) qui veut utiliser mes pouvoirs pour asservir la population, talonné par mon meilleur ami et coup de cœur originel Zenn.
 
Je ne vous dis pas le triangle amoureux en perspective.
 
Sans parler de ma sœur qui est la big boss de la Côte (que je croyais morte aussi) et qui a changé de prénom pour faire plus hype.
 
Pour toutes ces raisons, je ne lirai certainement pas la suite de cette saga.
 
Note globale: 2 /10.
 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...