Dernières Chroniques



dimanche 28 juin 2015

Amagi Brilliant Park


Seyia Kanie est un jeune lycéen intelligent mais narcissique. Un jour, au lycée, il se fait menacer d'un pistolet par une camarade, Isuzu Sento. La requête de celle-ci? Qu'il l'accompagne pour une virée au Amagi Brilliant Park. N'ayant pas vraiment le choix, Seyia obtempère et visite le parc d'attraction de la ville.

Le constat est rude: les attractions sont décrépies et les mascottes n'ont plus la motivation. En d'autres termes, Seyia s'ennuie ferme. Isuzu l'emmène alors au château du parc. Le jeune homme y fait la rencontre de Latifah Floranza, la gérante. Celle-ci lui explique que le parc risque la fermeture si moins de 250 000 visiteurs sont comptabilisés dans le temps qui leur est imparti. Mais ce n'est pas tout: Latifah et bon nombres de membres du staff viennent d'un pays magique nommé Maple Land. Subsistant grâce au bonheur des visiteurs, la princesse mourra si aucune solution n'est trouvée.

D'où la présence de Seyia. Latifah lui demande donc de tenir le poste de gérant afin de remettre le parc sur pied et par la même occasion, de lui sauver la vie.




Constitué de treize épisodes, l'animé se visionne rapidement.
Les dessins sont magnifiques et hautement colorés, en corrélation avec le thème du parc d'attraction.
La trame ne suit pas frénétiquement le nombre de visiteurs à atteindre, même si un récapitulatif est fait en toute fin de chaque épisode, permettant de savoir avec précision où en est leur objectif.

L'animé suit davantage Seyia et Isuzu qui tentent par tous les moyens de trouver des moyens d'attirer des visiteurs: que ce soit par des plans com' en créant des vidéos, en rénovant des attractions, en remotivant les troupes, etc...
Autrement dit, la multitude de personnages est au centre de l'histoire. Chaque mascotte a un caractère bien défini: Moffle est nerveux et bagarreur mais va peu à peu se rallier à Seyia (qu'il trouve décidément trop orgueilleux), Macaron est toujours partant pour faire de sales coups et Tirami est bien trop pervers pour un chat rose. S'ajoutent d'autres personnages tous plus originaux les uns que les autres, formant un ensemble bien curieux.

Chaque épisode présente donc un nouvel objectif à atteindre.
Ce qui n'est pas simple lorsque l'on tient compte de la personnalité exigeante de Seyia et de son auto-congratulation constante. Sans parler d'Isuzu et de ses réactions extrêmes, en contraction avec son attitude calme et posée. Malgré leurs caractères opposés, tous deux vont prendre leur mission très à cœur et tout faire pour préserver la douce et généreuse Latifah.

J'ai trouvé cet animé original de par l'idée générale: remettre sur pied un parc d'attraction avec en prime, des créatures excentriques venues d'un monde magique. L'on ne peut que s'attacher à certaines d'entre elles tellement elles sont adorables. Seyia va petit à petit révéler son vrai visage et montrer son humanité, dynamisant sa relation avec Isuzu qui, elle aussi montrera davantage de sensibilité.
La fin de l'animé apporte quelques révélations et est émouvante. Au final, tous ces personnages sont tellement empreint de bonnes intentions qu'ils en sont très touchants.
Le seul point négatif est que l'animé souffre parfois de quelques longueurs. Heureusement, la touche d'humour dynamise l'ensemble.

Note globale: 7 /10.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...