Dernières Chroniques



samedi 7 mai 2016

Tokyo Ravens


La magie existe. Les prêtres qui la maîtrisent sont appelés Onmyogi. Ils voient les esprits et utilisent leurs propres énergies spirituelles pour se battre grâce à la force des éléments.
Yakou Tsuchimikado est la figure emblématique qui a créé la magie telle qu'elle est utilisée aujourd'hui, et qui a fondé l'école qui forme les futurs prêtres. Grâce au rituel du Taizan Fukun, Yakou se serait réincarné dans le corps de sa descendante: la jeune Natsume Tsuchimikado.
Le bureau Onmyogi, constitué des prêtres les plus talentueux, gère et combat les attaques d'esprits malfaisants, mais fait également face aux dangereux fanatiques de Yakou qui ne rêvent que de son retour.

Harutora est un jeune homme insouciant, profitant de la vie avec son meilleur ami Toji et son amie Hokuto.
Celle-ci ne rêve que d'une chose: que Harutora entame une formation d'onmyogi. Seul problème: il n'est pas du tout sensible aux esprits.
Lorsqu'un drame survient, il décide de changer du tout au tout et de devenir le "familier" (protecteur) de son amie d'enfance et désormais préceptrice Natsume. 
Il intègre alors l'école à ses côtés et va redoubler d'efforts pour devenir un futur prêtre justicier de talent.
Entre attaques d'esprits, de fanatiques, d'élèves ou de généraux divins, Harutora et ses nouveaux amis ont intérêt à avoir plus d'un tour dans leurs sacs...



J'ai adoré cet animé, même si au début, ce n'était pas gagné. J'ai eu un peu peur car les deux premiers épisodes sont introducteurs, avec un rythme plutôt lent, tandis que dans le troisième, tout s'accélère. J'ai trouvé le changement très déstabilisant et ai eu l'impression d'avoir raté quelque chose. Puis, lorsque les personnages intègrent l'école, l'animé reprend une cadence plus douce pour bien approfondir à la fois les liens des personnages et l'intrigue. Ma frayeur aura donc été de courte durée.


L'univers et les personnages qui y gravitent font la force de l'animé. Au début, la magie n'est pas beaucoup abordée et reste donc abstraite. Dans la seconde moitié, ça décoiffe. Les sortilèges sont plus évolués et très impressionnants! Les affrontements entre prêtres sont aussi très spectaculaires. Leurs personnalités bien distinctes influent sur leurs magie et ils proposent donc des tours ou des façons de combattre originales. Les combats sont admirablement bien faits!

Les retournements de situation font que les bons deviennent mauvais et vice versa. J'ai beaucoup aimé ces changements de donne.
Tout du long, des révélations bousculent notre perception de telle personne ou telle institution. Les codes entre bons et méchants sont brouillés et nos appréciations également du coup. 
La seconde partie entre vraiment dans le vif du sujet avec un complot de grande envergure dévoilé au grand jour.

Les personnages et l'amitié dont ils font preuve sont incroyablement touchants. Leurs liens sont parfois mis à rude épreuve, entre jalousie, amour et incompréhension, mais le fait qu'ils rencontrent ces difficultés les humanise et les rend plus crédibles. Le passé commun de certains personnages leur donne davantage de profondeur.
Bien sûr, ils ne sortiront pas tous indemnes de cette aventure. La fin donne très envie de voir la saison 2.

Note globale: 10 / 10.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...