Dernières Chroniques



vendredi 12 février 2016

Rouge Rubis


Auteur: Kerstin GIER
Éditeur: Milan - Macadam
Nombre de pages: 416
Date de parution: 02.05.2011
Prix: 13€90
Genre littéraire: Fantastique
Tranche d'âge visée: à partir de 12 ans

Résumé

Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres.
Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence…
Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet
de voyager dans le temps, et Gwendolyne est porteuse de ce gène…


Originalité: 5 /5.
Qualité de l'écriture: 4,5 /5.
Psychologie des personnages: 3 /5.
Immersion dans le récit: 5 /5.

Mon avis

Ayant vu le film d'abord, je voulais me faire une opinion sur l'ouvrage également. J'ai ainsi pu me rendre compte que le film est une adaptation très fidèle au roman, si ce n'est quelques scènes qui diffèrent, mais rien de bien extravagant.
Toutefois, vu le nombre de personnages évoqués et leurs liens de parenté complexes, je dois dire qu'avoir visionné le film m'a aidé à m'y retrouver, sans quoi, j'aurai été un peu perdue.

Rouge Rubis est indéniablement destiné à un jeune public de par le ton jeunesse et les traits de caractère des personnages principaux. Mais c'est aussi un roman qui saura divertir les jeunes adultes. J'y ai personnellement trouvé mon compte, avec un personnage principal attachant, une intrigue innovante et des retours dans le passé captivants.

La plume de l'auteur est très agréable et emporte le lecteur au cœur d'une société secrète aux desseins douteux. J'ai trouvé approprié le fait que l'héroïne soit une jeune fille marginale, qui ne suit pas la mode et qui se contrefiche de la popularité plutôt qu'une miss parfaite et ennuyeuse telle que Charlotte. Pour le coup, l'inexpérience de Gwendolyne nous vaut quelques scènes rocambolesques et traits d'humour amusants.

Gideon, quant à lui, souffle le chaud et le froid sans cesse. Il se montre agacé par le comportement puéril de Gwendolyne et n'hésite pas à la rabaisser. C'est en fait un parfait connard. Heureusement, Gwendolyne ne se laisse pas faire, même si l'on comprend bien que ce genre de réplique la blesse énormément. Peu à peu, les deux porteurs du gène vont apprendre à se connaître et l'animosité va s'apaiser.

L'intrigue autour des Veilleurs et de la loge du Comte de Saint Germain est très bien ficelée. Avec tous les indices, on se doute que leurs intentions ne sont pas nobles et qu'ils cachent quelque chose. Gwendolyne, qui est jetée dans leur milieu du jour au lendemain, n'hésite pas à tout remettre en question. Même si elle n'apparaît pas très dégourdie, elle ne se laisse pas influencer pour autant et tente de démêler le vrai du faux.

Avec les différentes prophéties, on se doute qu'un destin hors du commun attend Gwendolyne, et que tout ne sera pas rose pour elle dans le futur. J'ai hâte de découvrir la magie du corbeau et ce que cela implique.

J'ai passé un excellent moment avec ce premier tome, malgré le ton jeunesse qui contraste avec la complexité des liens inextricables des personnages. Je conseille tout de même grandement ce roman, tout comme le film d'ailleurs.

Note globale: 8 /10.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...