Dernières Chroniques



vendredi 4 décembre 2015

The Raven Boys


Titre français: La prophétie de Glendower
Paru en 2013 aux éditions Black Moon

Auteur: Maggie STIEFVATER
Éditeur: Scholastic
Nombre de pages: 416 pages
Date de parution: 2012
Prix: 9$99
Genre littéraire: Fantastique
Tranche d'âge visée: à partir de 14 ans


Résumé V.O.

Every year, Blue Sargent stands next to her clairvoyant mother as the soon-to-be dead walk past. Blue never sees them--until this year, when a boy emerges from the dark and speaks to her.

His name is Gansey, a rich student at Aglionby, the local private school. Blue has a policy of staying away from Aglionby boys. Known as Raven Boys, they can only mean trouble.

But Blue is drawn to Gansey, in a way she can't entirely explain. He is on a quest that has encompassed three other Raven Boys: Adam, the scholarship student who resents the privilege around him; Ronan, the fierce soul whose emotions range from anger to despair; and Noah, the taciturn watcher who notices many things but says very little.

For as long as she can remember, Blue has been warned that she will cause her true love to die. She doesn't believe in true love, and never thought this would be a problem. But as her life becomes caught up in the strange and sinister world of the Raven Boys, she's not so sure anymore.


Résumé V.F.

Depuis l’enfance, Blue entend dire qu’elle tuera la mort de l’homme de sa vie… d’un simple baiser.
Elle a donc résolu de ne jamais tomber amoureuse, ainsi le problème est réglé, la prophétie annulée. Pourtant, quand elle se voit entraînée dans le groupe des Corbeaux, elle se met à douter.
Car, à la tête de cette bande de riches étudiants, se trouve Gansey.
Or récemment l’esprit de Gansey est apparu à Blue. Depuis, elle ne cesse de se remémorer la prophétie :
« Il n’y a que deux raisons pour lesquelles un esprit peut apparaître à un non-voyant
à la veille de la Saint-Marc, Blue. Tu dois être soit l’amour de sa vie,
soit la cause de sa mort. »

Originalité: 5 /5.
Qualité de l'écriture: 4 /5.
Psychologie des personnages: 5 /5.
Immersion dans le récit: 3,5 /5.

Mon avis

Il m'aura fallu lire la moitié du roman pour enfin y trouver mon compte: 150 pages assez laborieuses et plutôt cryptiques durant lesquelles l'auteur introduit les nombreux personnages et les relations qui les lient. Peu à peu, grâce à leur quête commune, les chemins des personnages se recoupent. Les pièces du puzzle s'imbriquent enfin et l'on entre dans le vif du sujet. D'ici là, je conseille vraiment aux lecteurs de s'accrocher car la suite en vaut la peine, si l'on aime les romans avec des personnages complexes et une exploitation inédite de la magie mélangée à une pincée d'ésotérisme.

Je dois avouer que malgré ma bonne maîtrise de l'anglais, j'ai éprouvé quelques difficultés à comprendre certains termes bien spécifiques. A cela s'ajoute la plume particulière de l'auteur qui n'a pas rendu les choses plus faciles. Aussi, si vous êtes débutant en anglais, procurez-vous cet ouvrage en français pour pleinement en profiter.

Multitude de sujets sont abordés dans ce roman. Par exemple la quête d'identité, les secrets de famille, l'amitié et la violence domestique d'une part; et d'autre part les sciences occultes, les légendes, les rêves de chacun confrontés à la dure réalité. 
L'auteur évoque également les "ley lines" ou lignes d'énergie invisibles qui sillonnent le globe terrestre et accentuent le pouvoir des esprits mais également celui des médiums. C'est une mythologie que je n'avais vu exploitée qu'une seule fois dans un autre roman, aussi suis-je ravie de découvrir cette nouvelle version.

Pour parler un peu des personnages, Blue est entourée de médiums dans son foyer mais n'en est pas une elle-même. Etant donné la prophétie qui pèse sur ses épaules, elle évite les garçons. Entre son étrange famille et sa vie solitaire, son monde va bientôt se retrouver bouleversé par la quête des Raven Boys.
Gansey en est le ciment. Il est riche, très riche, et n'a pas son pareil pour offenser les gens, amis ou inconnus, avec ses manières d'une infinie politesse qui outrent inévitablement ses interlocuteurs. Les relations, ce n'est pas son fort non plus. Mais il est transporté par une quête qui pourrait bien donner un sens à sa vie.
Adam est pauvre, très pauvre. Il déteste être redevable et souhaite tout accomplir par lui-même. Non pas par fierté mais pour être libre de ses propres choix et ce, justement car il souhaite s'émanciper de la dépendance aux autres que provoque le manque d'argent.
Ronan est un électron libre. Impulsif et secret, un tumulte d'émotions bouillonne en lui, émotions qu'il exprime mieux avec ses poings qu'avec les mots, souvent agressifs.
Enfin, Noah est discret et ultra réservé. Pour autant, il s'avère être un ami crucial.

J'ai bien aimé découvrir ces personnages. Malgré les apparences, le vernis se craque plusieurs fois pour laisser apparaître des individus avec de profondes blessures intimes, justifiant davantage leur forte amitié. Chacun connait une évolution, ce qui est vraiment intéressant.
Quant à l'histoire d'amour, elle est survolée, laissant justement apparaître les prémices d'une relation addictive et surtout, crédible.

Pour conclure, The Raven Boys est une lecture surprenante et mature, aux personnages complexes et à l'univers original. Malgré le début assez difficile, je lirai la suite sans problème tant j'ai hâte de découvrir la suite des événements!

Note globale: 7,5 / 10.




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...