Dernières Chroniques



dimanche 9 août 2015

Powerful T1: Le Royaume d'Harcilor



PARTENARIAT
 
Auteur: S. LEMOING 

A propos de l'auteur:
 
Sandra LEMOING est née le 9 Janvier 1987. Après avoir suivi un cursus littéraire, elle opte pour des études sur l'audiovisuel à l'Université. Tour à tour assistante de production, puis, réalisatrice de web séries et courts-métrages, Sandra revient aux origines en devenant écrivain.
 
Plongée dans l'imaginaire dès l'enfance, elle a toujours aimé lire et écrire. Loin des stéréotypes de la princesse sans défense, Sandra commence alors à écrire ses propres histoires, dans lesquelles les héroïnes se battent enfin contre leurs sorts.
Adolescente, elle se tourne vers l'écriture de scénarios, ce qui lui aura valu de diriger de nombreux comédiens, donnant vie à ses textes.
 
Seulement voilà: certaines histoires sont trop longues pour être adaptées.
Comme Powerful.
 
La jeune femme tire son inspiration des petites choses de la vie, d'une photo, d'un dessin ou encore de l'actualité.
 
Son roman préféré n'est autre que Frankenstein de Mary SHELLEY. Elle estime le roman bien plus captivant et magistral que toutes les adaptations jamais créées.
 
Sandra aime les beaux paysages et écoute tous les genres musicaux ou presque. Voyager à l'étranger ou même dans la ville d'à côté est également l'un de ses loisirs préférés.
Elle adore se renseigner sur les cultures étrangères et leurs Histoire, ce qui transparaît dans son roman. L'anglais est la langue qu'elle affectionne le plus.
Enfin, si cuisiner est un passe-temps auquel elle s'adonne, c'est sans aucun doute une recette avec du chocolat, son péché mignon!
 
En revanche, elle déteste la méchanceté et les personnes qui font preuve de mauvaise foi.
Ayant une conscience écologique, elle n'aime pas voir des déchets par terre ou en mer.
Les températures en dessous de zéro ont raison de sa motivation.
 
 
 
Roman au format e-book
Page Facebook
2€99 sur Amazon
Résumé
 
Depuis douze ans, le pouvoir a été usurpé au royaume d'Harcilor.
Cyr, un homme de savoir, et son fils adoptif, Kaaz, ont constitué une école secrète.

En effet, dans ce monde certaines personnes naissent dotées de pouvoirs magiques : les Silarens.
Seulement, il n'est pas toujours aisé de déceler ses pouvoirs.
Ils seront bientôt rejoints par une jeune femme bien mystérieuse qui a beaucoup à leur apprendre.

Alors que Litar, reconnu comme l'être le plus puissant du royaume s'absente durant quelques temps, ils entrevoient pour la première fois la possibilité d'agir.
Parviendront-ils à retrouver leur liberté ? Feront-ils les bons choix ?
  


Originalité: 5 /5.
Qualité de l'écriture: 4,5 /5.
Psychologie des personnages: 4,5 /5.
Immersion dans le récit: 4,5 /5.

 
Mon avis
 
Powerful T1 est un roman à l'écriture agréable et fluide. En vérité, c'est assez addictif, malgré quelques fautes d'orthographes sur les participes passés, essentiellement. Cela ne m'a pas dérangée plus que ça, étant donnée la qualité globale du récit.
 
Le langage utilisé est soutenu, avec des termes d'époque que j'ai trouvé pertinents. Le ton général du roman en fait un récit pour tous public.
 
Les chapitres s'entremêlent, entre passé et présent, pour donner un contexte précis et détaillé à l'histoire et aux événements qui se trament. J'adore ce genre de flash-backs, qui permettent de donner de l'épaisseur et une crédibilité supplémentaire à l'ensemble du récit. La période est indiquée au début de certains chapitres, ce qui n'est pas le cas par la suite. Il m'est ainsi arrivée d'être un peu perdue, le temps de quelques lignes pour m'y retrouver.

La narration à la troisième personne du singulier et omnisciente est la plus judicieuse lorsque l'on rencontre foule de personnages. Là encore, c'est une preuve de la richesse du roman. Ils nous sont présentés au fur et mesure que l'intrigue avance. Hommes, femmes et enfants se côtoient, Silariens ou Iesilariens (non dotés de pouvoirs).
 
Si la trame principale du récit (la reconquête du trône) est assez classique, ce sont toutes les petites péripéties qui la jalonnent qui en font l'originalité. Ajoutez à cela les personnages aux caractères bien trempés et leurs dons admirablement bien retranscrits et captivants.

L'on rencontre ainsi Cyr, homme assez âgé qui fait figure de patriarche, puits de sagesse et pionnier de la résistance. Il est généreux et réfléchi.
Kaaz est son fils adoptif. Il l'a recueilli après la mort de ses parents lors de l'assaut donné par Relan des années auparavant. Kaaz possède les pouvoirs de Foudre et Dissimulation. Son orgueil et son impétuosité vont le mettre dans un sacré pétrin.
Selna aussi est une orpheline victime de la guerre. Après avoir réussi à s'échapper plus jeune, elle revient aujourd'hui pour mener à bien leur plan d'attaque. Forte de multiples dons (Mobilité, Bouclier, Exploration, etc.), elle sera la figure de proue et la maîtresse de la mission. Femme sensible et téméraire, elle fera tout son possible pour protéger ceux qu'elle aime.
 
Existe encore toute une pléiade de personnages qui viennent se greffer à ce petit groupe de combattants, dont Litar, l'ennemi qui va donner le plus de fil à retordre. Je vous laisse les découvrir plus amplement lors de votre lecture.
 
Le point crucial également et qui en fait une œuvre à part entière est la langue inventée: le Tystena. Cette particularité rajoute de l'authenticité à l'histoire. Petit bonus: un lexique explique la prononciation correcte des mots à la toute fin.
 
Si certains passages étaient assez longs, ils avaient pour vocation de présenter le contexte.  J'ai trouvé également que l'action a tardé à arriver.
 
Au final, Le Royaume d'Harcilor n'en reste pas moins une lecture inventive et intéressante. J'ai adoré me plonger dans l'imaginaire inventé par l'auteur et cela me conforte dans l'idée de lire davantage de fantasy. Je recommande ce roman à tous les amateurs du genre.
 
Note globale: 8,5 /10
 
 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...