Dernières Chroniques



vendredi 5 juin 2015

Nos étoiles contraires


Auteur: John GREEN
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 327
Date de parution: 02/2013
Prix: 16€90
Genre littéraire: Drame
Tranche d'âge visée: à partir de 14 ans
 
Résumé 

Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.
Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission,
qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel,
qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence...
les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.
Originalité: 4 /5.
Qualité de l'écriture: 4,5 /5.
Psychologie des personnages: 4 /5.
Immersion dans le récit: 4 /5.



 Mon avis

Traiter de maladie grave dans un roman, c'est prendre le risque de s'embourber dans le pathos, c'est-à-dire, la surenchère d'émotions visant à attendrir le lecteur, rendant ainsi le récit grotesque et lui faisant perdre toute crédibilité.
John Green évite cet écueil en faisant du thème principal de son roman l'histoire d'amitié puis d'amour naissante entre Hazel et Gus.
La maladie n'est qu'un protagoniste secondaire qui certes, par moment, ramène nos deux héros à la dure réalité.
Hazel est une jeune femme renfermée et sarcastique, qui se sait de toute façon condamnée. Elle essaye tant bien que mal de faire des efforts pour sa famille, car elle est consciente du fait que son état de santé n'est pas facile à gérer pour eux également. C'est pour cette raison qu'elle accepte de participer aux sessions du groupe de soutien.
Elle y rencontre Augustus, ancien malade, malicieux et enjoué. Il tourne en dérision la maladie dès qu'il en a l'occasion.
Sa vision du monde va bouleverser Hazel. Ensemble, ils vont vivre chaque jour plus fort.
La fin est prévisible, dans le sens où le lecteur sait d'emblée que tout ne peut être rose. L'émotion est présente grâce au fait que la relation qui unit les deux personnages ait été bien construite, sans précipitation. Le déchirement ressenti n'en est que plus vivide.
Cependant, j'ai pour ma part ressenti quelques longueurs au cours de ma lecture. Les évènements prennent parfois un peu trop de temps à se mettre en place.
Nos étoiles contraires est un beau roman, autant de par l'écriture que par le sujet qu'il traite. En tant que phénomène littéraire, une adaptation cinématographique a vu le jour.


Note globale: 7 /10.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...