Dernières Chroniques



vendredi 22 mai 2015

K Project


Au Japon, la population ne se doute pas de l’existence des Rois et de leurs clans. Il en existe sept, sept Rois aux pouvoirs différents : le Roi Rouge contrôle le feu, puissance destructrice ; le Roi Bleu a davantage un pouvoir protecteur et tente de préserver la population ; etc.

Yashiro Isana est un jeune étudiant nonchalant et solitaire, n’ayant pour seule compagnie qu’un petit chat nommé Neko. Un jour, alors qu’il se promène tranquillement en ville, il se fait soudainement attaquer par un skateur, Yata Misaki. Celui-ci fait partie d’un clan, le clan du Roi Rouge, et reconnaît Shiro comme étant l’assassin de l’un de ses camarades.

Une vidéo largement diffusée ne permet pas de doute : un jeune homme ressemblant trait pour trait à Shiro et s’autoproclamant septième Roi (Roi Incolore) tue Tatara Totsuka d’une balle dans la poitrine.

S’ensuit une course poursuite au cours de laquelle Shiro croise la chemin de Kuroh Yatogami, ancien disciple du Roi Incolore et ayant pour mission d’exécuter son successeur s’il s’avérait qu’il est de nature malfaisante.

Malgré sa maladresse, Shiro n’en est pas moins malin. Il réussit à convaincre Kuroh de l’accompagner dans son périple afin de démêler le vrai du faux, et de faire éclater la vérité. En effet, Shiro ne se souvient pas d’avoir perpétré un tel crime.

A cause du danger encouru, le chat Neko dévoile sa vraie nature et se métamorphose en une jeune femme. Celle-ci souhaite à tout prix protéger son ami et grâce à ses pouvoirs d’illusionniste, elle le sort de mauvais pas. Seulement voilà, il s’avère que Neko a également altéré la réalité en tissant de faux souvenirs à Shiro et à son entourage.

Shiro pourrait donc bien s’avérer être coupable…


Entre l’action et le mystère sur le véritable meurtrier, K-Project s’avère être un animé trépidant, aux personnages savamment travaillés.
Les graphismes, autant des personnages que des décors, sont bien réalisés.
Les Rois sont intrigants et l’on découvre leurs différents pouvoirs petit à petit.
Le héro n’en est pas vraiment un de part son caractère : il fuit plutôt que d’affronter, il ment plutôt que d’avouer…Il paraît incroyablement faible. Cependant, au fil des épisodes, l’on comprend que les apparences sont parfois trompeuses.
Neko se sent chat avant tout : elle n’aime pas porter de vêtements, siffle et crache lorsqu’elle est en colère et aime se blottir contre Shiro. Ses pouvoirs vont s’avérer être d’une grande aide pour échapper à leurs poursuivants.
Kuroh est un puissant guerrier. Il suit le code d’honneur de son précepteur et décide de protéger Shiro jusqu’à preuve de sa culpabilité.
Tous trois forment une équipe stupéfiante, ayant des personnalités diamétralement opposées, ce qui les rend complémentaires, au final.
K-Project (ou K) n’est pas révolutionnaire mais est divertissant. L’intrigue est originale et l’on est curieux d’en savoir plus sur ces mystérieux Rois.
L’on en rencontre seulement cinq sur sept dans cette première saison (une seconde est prévue pour automne 2015), ce qui donne furieusement envie de connaître la suite de l’histoire (patience…), d’autant plus que la fin nous laisse en suspend.

Note globale: 7 /10.
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...