Dernières Chroniques



vendredi 10 juin 2016

Syrli


Auteur: Meagan SPOONER
Éditeur: Milan Macadam
410 pages
Paru le 16.01.2013
15€20
Dystopie / Fantastique
A partir de 14 ans

Résumé

Dans un monde normal, Syrli pourrait être une jeune fille comme les autres.
Aller au lycée. Tomber amoureuse. Se disputer avec ses parents...
Mais Syrli ne vit pas dans ce monde-là. Son monde est en lambeaux, l'humanité ne tient qu'à un fil.
Une seule ville a réchappé de la destruction, protégée du chaos extérieur par une barrière d'énergie.
Pour fonctionner, elle est alimentée par l'énergie vitale dégagée par
certains adolescents aux pouvoirs particuliers : les renouvelables.
Syrli serait des leurs, mais refuse d'être réduite à une simple batterie humaine.
Une seule issue : la fuite.



Originalité: 5 /5.
Qualité de l'écriture: 4 /5.
Psychologie des personnages: 4 /5.
Immersion dans le récit: 3,5 /5.

Mon avis

Cela faisait plusieurs années que j'avais ce tome-ci dans ma PAL. Il était temps que je le lise et je suis ravie de l'avoir fait. Syrli est une bonne découverte, malgré quelques défauts.

Tout d'abord, l'écriture de l'auteur est assez complexe, puisque détaillée, fournie.  Il y a beaucoup de descriptions, que ce soient les pensées de Syrli ou son environnement: tout est retranscrit, ce qui nous vaut quelques longueurs.
Mais c'est également ce qui fait la richesse du roman, puisque l'univers est extrêmement riche et étoffé. Celui-ci mêle technologie et magie, c'est assez impressionnant et innovant. J'ai ainsi bien aimé découvrir la Ville mais aussi le monde au dehors de ce Mur magique, dangereux et terrifiant.

Syrli évolue énormément au cours de son épopée, entre le début et la toute fin du roman. Bon, bien sûr, elle a bien galéré pour y parvenir, mais je l'ai trouvée crédible et très intéressante. Si au début, elle fait preuve d'une grande naïveté et se montre davantage victime, dans la troisième partie, elle prend son destin en main et affirme enfin sa véritable nature.

On découvre que tous ces individus que Syrli va rencontrer ne cherchent qu'une chose: pouvoir vivre sereinement. Mais pour y parvenir, ils sont prêts à se tuer les uns les autres. Aussi, ils se ressemblent en bien des points et il n'y a pas de "gentils" ou de "méchants", seulement des survivants. On évite donc l'écueil du manichéisme, rendant l'intrigue plus captivante. On se demande toujours si Syrli est bien en sécurité.

Au cours de son périple, elle va rencontrer Oren, un jeune homme aux manières assez rustres et sauvages. Il va l'aider à affronter les dangers du monde extérieur. Franchement mystérieux et énigmatique, Oren est un personnage qui se dévoile peu à peu. Il m'a fallu du temps pour m'attacher à lui, puisqu'au début, il se montre plutôt brutal et n'échange que quelques mots avec Syrli.
Progressivement, il abaisse sa garde et sa relation avec Syrli évolue vers quelque chose de plus intime, sans pour autant parler encore de sentiment amoureux. Ils se sauvent l'un l'autre en quelque sorte, et une connexion se créé entre eux. Leur relation est là encore très bien construite. 
Par contre, toute cette deuxième partie du roman qui compose leur cheminement est très longue. Syrli découvre tant de nouvelles choses qu'il y a énormément de descriptions. J'ai décroché à plusieurs reprises au cours de cette centaine de pages...

La fin du roman offre de savoureux rebondissements ainsi que de surprenantes révélations, qui donnent très envie de lire la suite. Il reste encore plein de questions en suspend dont on souhaite découvrir les réponses. Un univers très chouette que j'ai hâte d'explorer davantage.

Note globale: 7,5 /10.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...