Dernières Chroniques



lundi 21 décembre 2015

Inaccessible


Auteur: Jessica BRODY
Éditeur: Au diable Vauvert
Nombre de pages: 450
Date de parution: 2015
Prix: 18€
Genre littéraire: Science-Fiction
Tranche d'âge visée: à partir de 13 ans

Résumé

« La seule chose pire que d'oublier son passé... Est de s'en souvenir.

Lorsque le vol Freedom Airlines 121 s'est écrasé dans l'Océan Pacifique, absolument personne ne s'attendait à retrouver des survivants. Voilà pourquoi la jeune femme de seize ans qui a été découverte flottant parmi les décombres - vivante - fait les grands titres des journaux du monde entier.

Plus étrange encore, son corps est miraculeusement intact, et elle ne possède aucun souvenir de l'embarquement dans l'avion ou du vol. Et elle n'a plus aucun souvenir de sa vie avant l'accident. Elle n'a aucune période de réminiscence. Personne ne comprend comment elle a pu s'en tirer. Personne ne sait pourquoi elle n'était pas sur la liste des passagers. Et personne ne peut expliquer pourquoi son ADN et ses empreintes digitales sont introuvables parmi toutes les bases de données du globe.

Blessée par un monde qu'elle ne connait pas, souffrante à cause de ses capacités qu'elle ne comprend pas, et hantée par une menace imminente dont elle ne souvient pas, Seraphina se bat pour relier toutes les pièces de son passé et découvrir qui elle est vraiment. Mais avec chaque idée de nouvelles questions germent dans son esprit. Et le temps manque pour y répondre.

Son seul espoir provient d'un garçon étrange et attrayant qui dit l'avoir connu avant le crash.



Originalité: 3 /5.
Qualité de l'écriture: 4,5 /5.
Psychologie des personnages: 4 /5.
Immersion dans le récit: 4,5 /5.

Mon avis

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur. Le récit est très bien mené, d'autant plus qu'avec le point de vue de Séra, l'on découvre petit à petit les pièces du puzzle en même temps qu'elle. S'attacher à un personnage qui a perdu la mémoire n'est pas évident du tout. Cela dit, cet aspect et la tournure narrative qu'a choisi l'auteur apporte une touche humoristique dans la première partie du roman, notamment grâce au personnage de Cody, son petit frère de famille d'accueil.

Les chapitres sont également plutôt courts, dynamisant le récit. Les réponses sont apportées au compte goutte. De ce fait, il y a toujours quelque chose pour nous tenir en haleine.

Les personnages sont vraiment intéressants et crédibles. Il est donc aisé de s'y attacher ou au contraire, de les détester. Séra est perdue au début de l'aventure. Ayant perdu la mémoire, elle ne sait plus qui elle est. Sa quête d'identité la pousse à récolter le moindre indice qu'elle puisse trouver.
Au fur et à mesure, elle en vient cependant à se demander si il ne vaut mieux pas pour elle rester ignorante et vivre une vie tranquille chez les Carlson.
Zen est l'élément perturbateur, qui va la forcer à regarder la vérité en face, la pousser dans ses retranchements. Difficile pour lui de gagner la confiance de celle qu'il aime alors qu'il lui annonce des choses terribles sur son passé.

J'ai trouvé leur relation touchante et crédible, grâce au fait qu'ils se soient connus par le passé. Du coup, leur relation paraît légitime, ce qui évite l'écueil de l'amour instantané. Par contre, je n'ai pas été transportée par leur histoire qui n'est pour le moment pas très passionnelle. Peut-être davantage dans le second tome.

La seconde partie de l'histoire évoque davantage l'aspect science-fiction. J'ai bien aimé les retournements de situation que cela implique. J'ai vraiment été surprise par les révélations qui m'ont parues tout à fait possibles comte tenu de ce que l'on apprend sur les origines de Séra et Zen.

Une lecture très agréable, un roman qui se lit tout seul grâce à la belle plume de l'auteur et malgré quelques coquilles dans la version française. Je lirai la suite avec plaisir!

Note globale: 8 /10.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...