Dernières Chroniques



jeudi 7 mai 2015

Trente-six vingt-quatre

Je suis allongée sur le dos, dans mon lit. La chambre, rectangulaire, est plongée dans la pénombre. 
Au bout, à gauche, une porte s'ouvre lentement. Un rai de lumière aveuglante inonde la pièce, projetant une ombre sur moi. Celle de la silhouette qui se dessine dans l’entre-brasure. Je n'arrive pas à discerner son visage car il se tient à contre-jour.
Puis, il commence à s'avancer. L'angoisse me gagne et j'essaye de bouger. En vain. Je suis paralysée. La panique me gagne.
_ 36-24!, je crie à l'intention de l'intrus.
J'ai la sensation que c'est ce qu'il veut entendre. Mais il continue de se rapprocher, menaçant.
_ 36-24!, je hurle, tentant désespérément de me débattre.
Je me réveille soudainement, car il s'agit de la seule solution pour moi de m'échapper.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...